top of page

Mon, 13 May

|

Sion

YOU NAME IT de Sasha Huber

La Ferme-Asile est un centre artistique pluridisciplinaire destiné à développer et promouvoir la création en Valais. Spécialisée dans l'art contemporain et la musique, la Ferme-Asile participe au développement de l'expression artistique et de la culture dans un lieu de rencontre.

Aucun billet en vente
Voir d'autres événements
YOU NAME IT de Sasha Huber
YOU NAME IT de Sasha Huber

Time & Location

13 May 2024, 19:00

Sion, Prom. des Pêcheurs 10, 1950 Sion, Suisse

About the event

L’œuvre de Sasha Huber (1975 Uster, ZH) traite principalement des politiques de la mémoire et de l’appartenance, et notamment des traumas historiques liés au colonialisme. Sensible aux fils subtils qui relient le passé au présent, l’artiste utilise des documents d’archives dans le cadre d’une pratique multidisciplinaire qui inclut la performance, la vidéo et la photographie ainsi que des interventions basées sur des collaborations. Ses projets abordent les espaces naturels en tant que territoires contestés, mettant en évidence la manière dont l’Histoire s’imprime dans le paysage, notamment par le biais d’actes de mémoire et pratiques de commémoration, comme l’attribution de noms spécifiques à des villes, des institutions, des bâtiments mais aussi à des lieux sur terre et dans notre système solaire, tels que des montagnes, des lacs, des glaciers, des forêts ou des cratères.

L’exposition YOU NAME IT est la première exposition personnelle de Sasha Huber en Suisse Romande. Elle présente plus d’une décennie de travaux issus de sa participation à la campagne d’activisme culturel et politique « Démonter Louis Agassiz », fondée par l’historien et activiste politique Hans Fässler, qui vise à déconstruire l’héritage raciste de Louis Agassiz (1807-1873), glaciologue et naturaliste reconnu d’origine suisse, mais aussi éminent partisan de la ségrégation raciale et de la suprématie de la race blanche. Près de huitante lieux dans le monde et une demi-douzaine d’espèces animales portent son nom. En remettant en question la terminologie utilisée pour désigner des espaces géographiques ou des espèces animales, l’artiste interroge non seulement qui et ce que nous commémorons, mais également, et surtout, comment nous le faisons. À travers des vidéos, des photographies et des archives, cette exposition personnelle majeure répond à l’engagement continu de l’artiste dans sa tentative de réparation de l’Histoire et de reconnaissance des souffrances des victimes de l’esclavage et du racisme.

Share this event

bottom of page